Les meilleures H.E. Cicatrisantes
22
nov.
0
Sébastien Delronge Blog Home
Les meilleures H.E. Cicatrisantes

On me demande souvent, par mail ou en consultation, comment effacer d'anciennes cicatrices grâce à l'aromathérapie... Voici donc ma liste d'HE cicatrisantes...

 

Tout d'abord, il est important d'utiliser des HE astringentes (pour resserrer les tissus cutanés), qui vont raffermir la peau et la tonifier. La molécule la plus intéressante est le linalol (qui est d'ailleurs utilisé sous forme de molécule de synthèse dans quasiment toutes les crèmes cosmétiques non naturelles, pour son action tonique cutanée). On la retrouve dans la Lavande vraie, qui est très connue pour son action cicatrisante (en plus d'être antalgique, anti-inflammatoire, désinfectante), mais également, et en plus grand nombre (plus de 95%) dans le Bois de Hô. Cette dernière aura de plus une odeur très agréable qui parfumera agréablement toute préparation cosmétique. Remarque: dans les HE astringentes, celle de géranium d'Egypte est très utilisée en dermato, car elle raffermit les tissus, resserre les pores dilatés, tend la peau distendue, et possède aussi de forts pouvoirs hémostatiques (anti-hémorragiques, en cas de blessure qui saigne par exemple). Mais je l'utiliserais plutôt pour les peaux distendues, perdant de l'élasticité avec l'âge par exemple, plutôt que vraiment pour cicatriser ou effacer une ancienne cicatrice.

 

Ensuite, il faut savoir que certaines HE ont un véritable effet de reconstruction cellulaire. On les utilisera dans des circonstances plutôt sévères comme les ulcères et les escarres, et donc sur certaines cicatrices anciennes elle seront très utiles pour reconstruire le tissu cutané. Le Ciste Ladanifère est reprise dans la Bible et citée dans plusieurs ouvrages historiques pour cette raison là ! C'est vraiment l'HE des « grands travaux » de réparation de la peau. Elle agira comme un baume ayant des propriétés régénérante, cicatrisante, astringente, tonique. Elle possède aussi une forte action circulatoire et c'est la meilleure HE anti-hémorragique (bien plus puissante que le géranium cité plus haut). J'aime bien compléter cette action par celle de l'HE de Myrrhe amère. Elle possède la même action que le ciste (on l'utilise également sur les plaies de lit, escarres, ulcères, etc), mais avec une action protectrice plus subtile : les sesquiterpènes qu'elle contient sont de véritables baumes cutanés mais aussi des baumes pour l'âme et l'esprit (la myrrhe est très utilisée en olfactothérapie). On comprend mieux cette action quand on se souvient qu'elle provient d'un arbre qui pousse dans le désert, dans des conditions extrêmes de chaleur, et que le tronc l'arbre produit une résine destinée à protéger l'arbre de la chaleur (c'est cette résine qui sera distillée en aroma, et l'HE de myrrhe sera d'ailleurs très épaisse et visqueuse).

 

Si on veut agir sur une ancienne cicatrice, il peut être utile d'harmoniser la pigmentation de la peau pour que la cicatrice soit moins visible et prenne la même couleur que le reste de la peau. Cette action « anti-pigmentaire », anti-taches ou encore éclaircissante, on le retrouve surtout dans l'HE de Carotte cultivée. Cette HE va aussi purifier la peau, drainer la peau pour la débarrasser de ses toxines, des résidus organiques et de la pollution. Elle rafraîchir le teint et lutte contre les taches hyper-pigmentées (taches de vieillesse mais aussi coloration différente de la peau sur une cicatrice ou un hématome). Notons que le Céleri et la Livèche possèdent les mêmes propriétés.

 

Enfin, on rajoutera à ces actions une propriété intéressante que l'on retrouve dans la famille biochimique des cétones : l'action kératolytique, ce qui signifie un effet exfoliant (de gommage / peeling), qui aidera à effacer (ou à « gommer ») une cicatrice ancienne (ou un ancien hématome par exemple). La molécule la plus intéressante dans cette famille des cétones est ici le camphre, que l'on retrouve forcément en majorité dans le Romarin à camphre. Attention car les cétones sont interdits chez la femme enceinte, allaitante, et chez l'enfant de moins de 6 ans. On peut citer d'autres HE à base de cétones utilisées en dermatologie : la sauge officinale, le romarin à verbénone, la menthe poivrée, le cèdre de l'Atlas, qui auront chacune leur spécificité.

 

Au niveau des HV utilisées, j'utiliserais surtout l'Argan, le Millepertuis et la Rose Musquée. Toutes ces HE peuvent aussi être incorporées dans des préparations cosmétiques (crèmes, gel, baume, etc).

 

On peut donc, sur base de tout cela, proposer le mélange suivant, dosé à 25% d'HE (pour 75% d'HV), à adapter selon le type de cicatrice et surtout selon la taille de la cicatrice au niveau de la dilution dans l'HV :

 

HE lavande vraie     1 ml

HE bois de hô 1 ml

HE ciste ladanifère    1 ml

HE myrrhe amère    0,5 ml

HE immortelle    1 ml

HE carotte    1 ml

HE romarin à camphre 2 ml

HV Argan 5 ml

HV Millepertuis 5 ml

HV rose musquée QSP 30 ml

 

Vous pouvez commander ce mélange en ligne via ce lien

 

Pour votre information, j'explique toutes ces propriétés en détail dans mon cours « dermatologie et cosmétique », ainsi que toutes les huiles végétales. Je vous montre aussi comment préparer vous-mêmes tous les supports tels que crèmes, gels, baumes, sérums, etc...

N'hésitez pas à me contacter pour toute question par mail: seb@alternatures.be

Pour prendre rendez-vous directement en ligne: www.delronge.progenda.be 

Vous pouvez aussi m'envoyer un mail (même vide) pour être automatiquement inscrit(e) à ma newsletter !

Sébastien