Inflammations de l'intestin (Colites aigues et chroniques)
30
nov.
0
Sébastien Delronge Blog Home
Inflammations de l'intestin (Colites aigues et chroniques)

La colite est un motif de consultation particulièrement fréquent chez les médecins et gastro-entérologues. Il ne s'agit pas d'une maladie à proprement parler mais plutôt d'un « syndrome », c'est-à-dire d'un ensemble de manifestations liées à une inflammation du colon.

Causes :

Elles peuvent être nombreuses et les traitement dépendent aussi du type de colite.

Colites aigues :

- Colite infectieuse : infection par un virus (grippe intestinale), une bactérie (salmonelles, shigelles, choléra, staphylocoques, escherichia coli...), un champignon ou un parasite (amibiase). La contamination peut se faire entre humains ou via la nourriture. Les traitements seront d'abord anti-infectieux (voir les différents articles que j'ai déjà publiés sur les infections intestinales), mais si l'inflammation demeure après l'infection, on devra traiter celle-ci aussi.

- Colite médicamenteuse : après la prise d'antibiotiques par exemple, ou un excès de laxatifs, ou encore un traitement anti-cancer (radiothérapie ou chimiothérapie).

- Colite ischémique : mauvaise vascularisation sanguine du colon.

Colites chroniques :

- Colite spasmodique mieux connue sous les termes de "syndrome du côlon irritable" ou de colopathie fonctionnelle.

- "Maladies Inflammatoires Chroniques Intestinales" (ou MICI) comme la RCH (RectoColite Hémorragique ou colite ulcéreuse) ou la maladie de Crohn. Elles peuvent se manifester par une colite aiguë au cours d'une poussée de la maladie. La cause étant auto-immune, il sera important de traiter l'immunité (voir ci-dessous)

Symptômes :

Troubles du transit (diarrhée ou constipation), douleurs abdominales, plus ou moins importantes, permanentes ou non, souvent un ballonnement (météorisme abdominal). Selon la cause, elles peuvent s'accompagner d'une atteinte de l'état général, fièvre, perte de poids, fatigue, selles sanglantes, ou de manifestations extra-digestives.

Consultation

Il est important de consulter dans les cas suivants :

- lorsque les troubles du transit ou les douleurs persistent

- en cas de selles sanglantes

- en cas de fièvre ou d'amaigrissement

- en cas de colite ischémique (risque d'occlusion vasculaire intestinale), il faut aller aux urgences

Traitements :

Aromathérapie

On va combiner 2 voies d'administration :

Voie cutanée :

HE Camomille noble ou romaine (Chamaemelum nobile) 1 ml

HE Cardamome (Elettaria cardamomum) 1 ml

HE Gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens) 0,5 ml

HE Estragon (Artemisia dracunculus) 1 ml

HE Verveine citronnée (Lippia citriodora) 0,5 ml

HV Noisette QSP 15 ml

3 applications par jour sur le bas-ventre

Cette synergie est composée d'HE anti-inflammatoires et anti-spasmodiques.

Voie orale :

HE Camomille noble ou romaine (Chamaemelum nobile) 2 ml

HE Cardamome (Elettaria cardamomum) 1 ml

HE Menthe poivrée (Mentha x piperita) 2 ml

2 gouttes dans une eau d'argile 2x / jour

L'eau d'argile se prépare de la façon suivante : 2 cuiller à café d'argile verte ou blanche en poudre dans un grand verre d'eau. Bien mélanger et laisser reposer environ 12 heures. Mettre 2 gouttes du mélange ci-dessus au moment de boire l'eau (sans remélanger). Ne pas boire le dépôt d'argile qui s'est formé dans le fonds. Rincer le verre et préparer l'eau suivante (le soir on prépare l'eau qu'on boira le lendemain matin, et le matin celle qu'on boira le soir).

Notons que l'eau d'argile, même sans huiles essentielles, est réputée pour ses propriétés de « pansement intestinal ». Ici on renforce son efficacité avec des HE digestives, anti-inflammatoires et anti-spasmodiques.

Probiotiques

L'intestin abrite une flore de 100.000 milliards de bactéries, que l'on considère de plus en plus comme un organe à part entière : le microbiote.

Les probiotiques servent à rééquilibrer ce microbiote lorsque certains micro-organismes néfastes s'y développent. Les effets sont nombreux sur l'organisme, et on peut conseiller des cures de probiotiques dans un grand nombre de cas : diarrhée (après un traitement antibiotique par exemple, gastro-entérite, turista (rôle préventif et curatif), constipation, syndrome du colon irritable, problème de transit, allergies (y compris malabsorption du lactose (douleurs, crampes, ballonnements), MICI (maladies intestinales chroniques inflammatoires) : RCUH, Crohn.

Gemmothérapie

Le bourgeon d'Airelle est un régulateur de la motricité intestinale: il est stimulant (en cas de constipation) ou anti-spasmodique (en cas de colite spasmodique). C'est aussi un désinfectant et un draineur intestinal (diarrhée). On l'utilise aussi en cas de diverticulose.

Le bourgeon de Noyer est surtout efficace pour ré-équilibrer la flore intestinale (par exemple après une prise d'antibiotiques, ou lors d'une candidose intestinale).

Le bourgeon de Vigne est anti-inflammatoire et antisycotique : en cas de diverticulose, maladie de Cröhn, RCUH, colites (inflammations de l'intestin).

Le bourgeon de Tilleul, par son action calmante et anti-spasmodique, peut aider dans certains cas (spasmes et douleurs).

Phytothérapie

La Griffe de Chat est une place utilisée par les Amérindiens depuis plus de 2000 ans comme tonique immunitaire et anti-inflammatoire. Si elle est efficace pour toute inflammation, c'est surtout pour les intestins qu'on l'utilise. Elle fortifie et restaure l'intestin en cas de MICI, diverticulite, syndrome de l'intestin poreux (leaky gut syndrom) où elle répare véritablement la paroi intestinale. Elle me paraît indispensable pour toute inflammation intestinale, surtout en cas de maladie chronique.

Remarque sur l'intestin poreux :

Selon la théorie du Dr Seignalet, l'intestin peut devenir poreux, suite à toute une série de raisons : alimentaire (gluten, produits laitiers), intoxication aux métaux lourds, stress, infections intestinales, médicaments... Cette porosité peut être la cause d'un grand nombre de maladies. Il se peut donc en médecine naturelle que l'on s'intéresse à la santé de l'intestin, et que l'on veuille le « réparer », même pour des maladies qui semblent n'avoir aucun rapport avec l'intestin (maladies auto-immunes, allergies, arthrite, fibromyalgie, autisme, TDA, eczéma, gastrite, asthme, sinusite...). J'y consacrerai un article plus spécifique.

Alimentation

En consultation je donnerai aussi des conseils alimentaires spécifiques pour la colite (liste d'aliments conseillés et déconseillés). Il est également important de se ré-hydrater correctement (surtout après une diarrhée importante)

En cas de risque de diarrhée infectieuse ou tourista, il faut bien entendu respecter les habituelles mesures d'hygiène (éviter l'eau du robinet, les glaçons, etc).

N'hésitez pas à me contacter pour toute demande de préparation ou question par mail: seb@alternatures.be

Pour prendre rendez-vous directement en ligne: www.delronge.progenda.be

Vous pouvez aussi m'envoyer un mail (même vide) pour être automatiquement inscrit(e) à ma newsletter !

Sébastien