Intoxication au Mercure: causes, symptômes et traitements
22
nov.
0
Sébastien Delronge Blog Home
Intoxication au Mercure: causes, symptômes et traitements

 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) désigne le mercure comme l’une des 10 substances les plus préoccupantes dans le domaine de la santé. Ce métal est toxique pour le cerveau, pour les reins, pour les muscles, pour le système immunitaire et il est, en plus, un perturbateur endocrinien. Le mercure métallique est classé cancérogène, mutagène et toxique pour la reproduction.

CAUSES de l'INTOXICATION

- Amalgames dentaires (« plombages ») : c'est de loin la plus importante. Une personne possédants 8 amalgames métalliques en bouche (ce qui représente la moyenne de la population française) s’intoxique au mercure à raison de 15 µg par jour, ce qui est environ 7 fois plus que l'intoxication liée aux poissons contaminés. Dans la bouche, un plombage subit à la fois une abrasion mécanique et une corrosion électrochimique. Le mercure est relargué principalement sous forme de vapeurs et pénètre dans l’organisme par la respiration. Lorsqu’on mesure les émanations sortant d’une bouche avec de nombreux amalgames dentaires, la valeur dépasse de 480 fois la norme admise par la sécurité en industrie.

- Vaccins : Le mercure est utilisé comme conservateur dans les vaccins. Le thiomersal est un sel de mercure qui agit comme anti-infectieux et conservateur. 

- Poissons et mollusques : surtout les gros poissons (le thon étant le plus intoxiqué), et surtout les poissons venant des les pays nordiques.  

- Autres: plastiques, encre d’impression, certaines peintures, pesticides organo-mercuriels, lampes au néon, ampoules économiques, thermomètres au mercure

REGLEMENTATION 

Les parlementaires européens ont voté un règlement qui interdit, depuis 2018, les amalgames dentaires (plombages) chez les enfants de moins de 15 ans, les femmes enceintes et celles qui allaitent.  L'objectif clairement annoncé est d'éliminer progressivement l'utilisation d'amalgames dentaires métalliques.  De nombreux pays ont déjà éliminé complètement le mercure (que ce soit dans les thermomètres, les batteries ou les amalgames dentaires).  Notons que la France a mis plus de temps avant de reconnaître et d'accepter l'interdiction du mercure (sans doute par crainte d'alarmer la population, la France étant le pays d'Europe qui consommait le plus de mercure en dentisterie).

CONSEQUENCES et SYMPTÔMES de l'INTOXICATION

Système Nerveux

- Maladies neurologiques (certaines études ont démontré que l'intoxication au mercure pouvait être lié à des maladies comme Alzheimer, Parkinson, l'Autisme...)

- Sclérose en plaque : Une vaste étude sur la sclérose en plaques a montré que chaque amalgame supplémentaire augmentait le risque de tomber malade de 24%

- Tremblements musculaires, paralysie, convulsions, myopathies (maladies touchant les muscles).  Remarque: la myofasciite à macrophages (une maladie musculaire rare) est plutôt liée à une intoxication à l'aluminium.

- Hyperactivité et troubles de l’attention chez les enfants (TDA/H)

- Maladies mentales, dépression

Fatigue.

- Electro-sensibilité ou hypersensibilité de manière générale 

Autres

- Hypersalivation, stomatite, parodontite, goût métallique en bouche, mauvaise haleine

- Problèmes cutanés, en particulier le psoriasis et l'eczéma

- Perturbation du système endocrinien (y compris problèmes de fertilité)

- Action perturbatrice sur le système immunitaire : cause première des maladies auto-immunes 

- Troubles cardiovasculaires (en particulier hypertension artérielle et mort subite)

- Résistance aux antibiotiques 

COMMENT MESURER le taux de MERCURE dans votre ORGANISME ?

La technique de spectrophotométrie fonctionne très bien pour mesurer le taux d'intoxication aux métaux lourds.  Le bilan complet Oligoscan donne précisément le taux (en intra-cellulaire) pour chacun des métaux (Aluminium, Plomb, Argent, Arsenic, Cadmium, Mercure, etc).

Je vous propose cette analyse directement au cabinet, cela ne prend que quelques minutes et c'est complètement indolore.   

Cliquez ici pour en savoir plus

Je peux ensuite vous conseiller le traitement de détoxification le plus adapté (selon votre taux global, et selon lesquels des métaux sont en excès dans votre organisme).

COMMENT ELIMINER CE MERCURE ? 

1) Détoxifier:

J'ai suivi un grand nombre de patients ayant des intoxications aux métaux lourds et pour la grande majorité, on arrive à éliminer cet excédent en quelques mois seulement.  Voici les produits qui selon moi (selon mes lectures et ma pratique) fonctionnent le mieux pour effectuer cette détoxification, que l'on appelle la chélation des métaux lourds.  Il ne faut bien entendu pas prendre tous les produits de la liste (en général je combine une algue (spiruline) avec l'un des autres produits, et en cas de résultat insuffisant après quelques mois, on peut essayer une autre combinaison).

- Spiruline : Elle extrait les métaux lourds du cerveau, du système nerveux central et du foie. De plus, elle absorbe ceux qu'ont déjà décrochés les produits mentionnés ci-dessous (poudre de jus d'orge et coriandre en particulier).  Posologie : 1 gramme par jour.  Il est important d'utiliser de la Spiruline BIO (puisque les algues attirent les métaux lourds, il faut éviter de la spiruline non-BIO qui risquerait d'augmenter l'intoxication).  Certains auteurs/articles conseillent plusieurs grammes par jour, mais je préfère une détoxification lente, afin de laisser le temps au corps d'éliminer les métaux qui vont se détacher des endroits où ils sont stockés.  Par expérience, cette posologie est efficace, et suffisante dans la majorité des cas.  Notons que la plupart des algues auront un effet chélateur (chlorella, laminaire, klamath, dulse...), mais que la Spiruline reste mon premier choix.  

- Dulse :  cette algue attire le mercure, le plomb, l'aluminium, le cuivre, le cadmium et le nickel, et passe la barrière hémato-encéphalique.  Contrairement aux autres algues, elle est capable de chasser le mercure à elle-seule.  Consommer 2 cuillères à café par jour (en flocons ou poudre).

- Homéopathie : Mercurius Solubilis en 30 K – 5 granules par jour pendant plusieurs semaines.

- Coriandre : elle a la capacité de mobiliser les métaux lourds (mercure, cadmium, plomb et aluminium), parfois stockés dans les coins les plus reculés de l'organisme, et les relâcher en circulation sanguine.  Il est important de la combiner aux algues pour ne pas que les métaux ne se re-fixent ailleurs.  On va la consommer en teinture mère (ou en herbe fraîche mais ce sera moins puissant).   Posologie : 2 gouttes 2 fois par jour, et augmenter progressivement jusqu'à 10 gouttes 3 fois par jour.

- Poudre de jus d'orge : elle extrait les métaux lourds de la rate, du système digestif, du pancréas et de l'appareil reproducteur.  Elle prépare bien le terrain pour l'effet de la Spiruline.  Prendre une cuiller à café diluée dans de l'eau ou du jus de fruits/légumes.

- Ail et ail des ours : contiennent des composés soufrés, qui agissent comme des éléments de chélation des métaux lourds.  Ces mêmes composants protègent aussi nos cellules contre le stress oxydatif engendré par ces métaux.  Il y a plus d'études sur l'ail que l'ail des ours, mais ce dernier est moins fort en goût, et peut être pris par exemple en teinture mère (5 à 10 gouttes, 3 fois par jour, en mangeant).

- Myrtilles : elles chassent les métaux lourds du cerveau, et est donc particulièrement recommandée en cas de maladie neurologique ou dégénérative (Alzheimer...).  Consommer au moins une tasse par jour.

- D'autres produits sont parfois cités mais je ne les ai pas testés : glutathion, MSM, vitamine E, vitamine C, silice, charbon activé, zéolite, probiotiques...

Important : En parallèle, pendant le protocole, il est important de soutenir les émonctoires, en particulier le foie, avec de la Silymarine, ce qui va aider à éliminer plus facilement les métaux lourds.  D'autres plantes ayant un effet drainant du foie peuvent être utilisées à la place de la Silymarine (Bardane, Sève de bouleau, Desmodium, Dépuragem...), ou en alternance.

2) Réduire en parallèle les causes d'intoxication:

- Limiter (ou supprimer) certains aliments à risque : crustacés, poissons contaminés (raie, thon, saumon, espadon, loup).  Les poissons relativement moins contaminés par le mercure incluent la morue, le flétan, le lieu, le maquereau, les sardines, le rouget et le hareng. Le mercure étant essentiellement stocké dans les tissus graisseux, il est judicieux de griller le poisson et de jeter les jus de cuisson.

D'autres aliments que le poisson peuvent être contaminés, en particulier les volailles élevées industriellement (et leurs œufs) qui sont nourris avec une alimentation à base de poissons et certains produits (particulièrement les fruits comme les pommes) qui peuvent avoir été aspergés de pesticides contenant du mercure, et qui doivent être soigneusement lavés ou éliminés de l’alimentation.

- éviter certains médicaments (en particulier le mercurochrome) et certains vaccins contenant du mercure

- Remplacement des amalgames par un produit sans métal: c'est seulement dans les cas les plus sévères (ou pour lesquels on n'arrive pas à réduire le taux de métaux lourds avec les traitements proposés ci-dessus) que l'on va conseiller la « dépose » (enlèvement) car elle reste risquée, en raison d’une libération importante de vapeurs mercurielles. Des conditions optimales sont requises  pour se protéger des vapeurs de mercure : dentistes formés, matériel adéquat, etc… Des cas de sclérose latérale amyotrophique se sont déclarés peu de temps après des déposes massives d’amalgames dentaires sans les précautions requises. Pour toute intervention sur des amalgames en place, il faut s’assurer que le professionnel utilise bien un champ chirurgical, un aspirateur chirurgical tenu par un assistant, un refroidissement à eau avec un fort débit, des protections de tous (patient, dentiste, assistant, etc…) par un masque au charbon, deux canules ou plus (avec haute aspiration), rinçage fréquent de la bouche, etc. 

N'hésitez pas à me contacter pour toute question ou commande de préparation/synergie par mail: seb@alternatures.be 

Pour prendre rendez-vous directement en ligne: www.delronge.progenda.be

Vous pouvez aussi envoyer un mail (même vide) pour être automatiquement inscrit(e) à notre newsletter : seb@alternatures.be

Sébastien