L'HE d'immortelle ou l'arnica puissance 1000 !
10
nov.
0
Sébastien Delronge Blog Home
L'HE d'immortelle ou l'arnica puissance 1000 !

Dans la lignée des HE à avoir absolument sur soi, surtout si l'on a des enfants, j'avais envie cette semaine de vous parler de l'HE d'immortelle ou hélichryse italienne (Helichrysum Italicum).

Originaire du Sud de la France et de la Corse, on en trouve un peu partout dans le monde. Elle tient son nom d'immortelle du fait que ses fleurs, une fois séchées, gardent tout leur éclat et leur couleur pendant des années. Dans certains pays asiatiques on l'utilisait autrefois pour décorer les maisons de ces bouquets qu'il ne fallait ni arroser ni remplacer !

La famille botanique, les Astéracées, est réputée pour nous donner de magnifiques HE telles que la camomille romaine, l'inule odorante, la tanaisie, la matricaire ou encore l'estragon. Et l'immortelle ne fait bien sûr pas exception à la règle ! Comme la camomille, sa couleur fait penser au soleil, ainsi que son nom (astéracées fait référence à l'astre solaire, et hélichrysum vient d'Hélios, le soleil).

Elle est composée d'une majorité d'esters (autre point commun avec la camomille), ce qui lui procure d'intéressantes propriétés : anti-inflammatoire, anti-spasmodique, antalgique, apaisante et harmonisante sur le système nerveux... On pourra l'utiliser dans de nombreuses pathologies inflammatoires douloureuses, surtout au niveau articulaire (arthrites, tendinites, polyarthrites rhumathoïdes, canal carpien...). Son coût élevé nous imposera toutefois de l'utiliser en synergie avec d'autres HE anti-inflammatoires moins onéreuses.

En revanche, on l'utilisera pure, de manière unitaire, et sans même la diluer, pour sa propriété la plus impressionnante : c'est sans aucun doute la meilleure anti-hématome que nous offre la médecine naturelle ! Sur un « bleu », un coup, une bosse, un traumatisme ou un choc, elle aura une action rapide et très puissante. C'est une de ces HE que j'aime utiliser, presque comme une démonstration, devant quelqu'un qui ne serait pas intéressé par l'aromathérapie, car on peut, sur quelques heures, voir son action à l'oeil nu, en faisant disparaître un bleu ou dégonfler une bosse !

Il est conseillé, pour cet usage, de l'utiliser pure (sans dilution), pour autant que l'hématome soit localisé (peu étendu), ce qui est en général le cas. On appliquera donc, en voie cutanée (et uniquement en voie cutanée), le nombre de gouttes nécessaire pour recouvrir la surface à traiter. Et on répétera cette application assez souvent, surtout au début (exemple : juste après le choc, puis répéter toutes les 15 minutes, 3 fois de suite, ce qui représente 4 applications en tout). On continuera ensuite à des fréquences habituelles en aroma, soit 3-4 fois par jour pendant 3-4 jours.

S'il s'agit d'une grande surface (par exemple suite à une chute, l'ensemble d'un bras ou d'une jambe est recouvert de « bleus »), il conviendra de diluer (à environ 30% d'HE) dans de l'huile végétale. Il est judicieux de prendre de l'HV d'Arnica, puisque cette plante est connue (surtout en homéopathie) pour ses propriétés anti-hématome également, même si l'immortelle est considérée comme de l'Arnica « puissance 1000 » !  Si vous ne trouvez pas d'HV d'Arnica, vous pouvez la remplacer par l'HV de Calophylle.

On peut, malgré la présence de cétones, utiliser cette HE en pédiatrie (y compris chez le bébé), mais on veillera simplement à ne pas l'utiliser plus que 3-4 jours de suite (ce qui ne sera de toute manière pas nécessaire). Elle est donc indispensable quand on a des enfants en bas âge qui commencent à marcher ou sont un peu « casse-cou » !

Elle est tellement bien tolérée par la peau qu'on pourrait l'utiliser, sans même la diluer, sur un « oeil au beurre noir », alors que l'oeil ne supporte pas la proximité des HE. Dans mon cours d'aromathérapie, je fais toujours cette démonstration aux participants en appliquant quelques gouttes d'HE d'immortelle pure juste sous mes yeux. On fera quand même très attention de ne pas en avoir dans l'oeil, et par prudence je vous conseillerais de la diluer à 50% pour cet usage là !

Dans le prolongement de cette action sur les hématomes, l'immortelle sera également utilisée dans d'autres situations, en particulier lors d'une fracture osseuse, d'une entorse, en prévention d'une opération chirurgicale, ou pour d'autres pathologies circulatoires (phlébite, rétention hydro-lipidique, cellulite, couperose, yeux gonflés ou cernes...). Elle est véritablement désclérosante, décongestionnante, et les cétones qu'elle contient en font aussi une excellente cicatrisante!

En dermatologie, elle est de plus en plus connue et utilisée, car elle stimulerait aussi la production de collagène, propriété découverte récemment et dont plusieurs laboratoires cosmétiques se sont emparée pour leurs gammes de produits « anti-âge » !

Si ces explications vous ont intéressées et que vous aimeriez en apprendre plus, n'hésitez pas à vous inscrire à ma formation « initiation à l'aromathérapie » (niveau 1) !

N'hésitez pas à me contacter pour toute question ou demande de préparation: par mail: seb@alternatures.be

Pour prendre rendez-vous directement en ligne: www.delronge.progenda.be

Vous pouvez aussi m'envoyer un mail (même vide) pour être automatiquement inscrit(e) à ma newsletter !

Sébastien